Les études post-coloniales en France: bilan et perspectives à l’aune de l’actualité (EHESS-Paris)

Migrations de masse suite à des conflits armés ou à la crise économique, montée des populismes extrémistes en France et en Europe, attentats djihadistes, mobilisations anti-racistes à partir des quartiers populaires…: cette actualité multilatérale repose les termes du débat citoyen. Quelle part peut y prendre la communauté universitaire et éducative? Le séminaire du 3 décembre 2015 fera un point sur des programmes de recherche et d’enseignement en vigueur ou souhaitables dans le secteur des études post-coloniales.

Reprendre l’initiative contre les politiques de racialisation Farid Bennaï représentant du Front uni de l’immigration et des quartiers populaires/ FUIQP

La décolonisation des savoirs Seloua Luste Boulbina directrice de programme au Collège International de Philosophie, chercheuse associée (HDR) au LCSP Université Denis Diderot Paris VII

Politique éducative et didactique en matière de diversité et d’interculturel Martine Boudet professeure agrégée de Lettres modernes (académie de Toulouse), co-direction du Système éducatif à l’heure de la société de la connaissance (PUM, 2014), coordination de la séance.

Modération du débat  Martine Boudet et Michel Barthélémy sociologue (CEMS-IMM)

————–

Séminaire Politiques des sciences (EHESS-Paris)

séance du 3 décembre 2015- 18h à 21h- Salle Lombard, 96 Bd Raspail, Paris
http://pds.hypotheses.org/2353

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.